Natif de Wedgeport, en Nouvelle-Écosse, Gérald C. Boudreau est à la retraite de l’Université Sainte-Anne (Pointe-de-l’Église, Nouvelle-Écosse), en qualité d’administrateur-cadre de 1973 à 2003. Détenteur en 1990 d’un Ph. D. en théologie de l’Université de Montréal, ses recherches et ses publications portent principalement sur l’oeuvre prodigieuse du missionnaire Jean Mandé Sigogne.

M. Boudreau a contribué à plusieurs organismes et activités communautaires tant au niveau régional que national. De 2007 à 2012, il a coprésidé le conseil consultatif préparant le dossier de nomination par l’UNESCO du Paysage de Grand-Pré comme site de patrimoine mondial. Le site a reçu la
désignation en juin 2012.

En 2016, M. Boudreau a publié son premier roman : Le diable est à la porte.

Isabelle Marie est une arrière-petite-fille de la « sorcière du cimetière », alias la vieille To-Belle, décédée de circonstances douteuses. Cette dernière est réputée « entchômeuse », c’est-à-dire qu’elle ensorcèle ou jette des sorts à des êtres vivants. Isabelle Marie, alias la p’tite To-Belle, hérite non seulement du nom et du sobriquet de son arrière-grand-mère, mais aussi de ses pouvoirs mystérieux.

Victime d’enlèvement durant son adolescence, une affaire qui change dramatiquement sa vie personnelle, le quotidien de la p’tite To-Belle se complique au fur et à mesure qu’elle avance en âge et qu’elle découvre ses pouvoirs occultes. Aussi, le propre cousin secret de son père
est soupçonné et accusé du rapt.

La p’tite To-Belle ainsi que sa soeur, Colette, manifestent des signes de possession diabolique, malgré les efforts extraordinaires de leur entourage pour les exorciser. Tout le voisinage en est affecté.