Cyrille Sippley est né à Baie-Sainte-Anne, en 1941. Ses souvenirs, dont les premiers remontent à 1945, alimentent son imaginaire et contribuent à enrichir la trame de ses récits. Un ami inconditionnel du Petit Prince, création de Saint-Exupéry, il nourrit le rêve, qui demeure, pour lui, une fenêtre ouverte sur le bonheur. Après des études primaires à la Baie, il a poursuivi ses études secondaires et universitaires à Bathurst, à Edmundston, à Charlesbourg et en France. Enseignant de carrière, il a exercé sa profession à Saint-Jacques, à Baie-Sainte-Anne et à Saint-Louis-de-Kent, où il demeure toujours. Il est à la retraite depuis 1996. Ses passe-temps sont le bénévolat, la lecture et l’écriture.

« Dans un communiqué de presse émis hier, un représentant de la Gendarmerie royale de Canada a fait savoir qu’une enquête, qu’elle menait depuis près de trois semaines, avait fait la lumière autour de restes humains découverts, au début du mois, par deux résidents de Baie-Sainte-Anne, sur l’Île-de-Baie-du-Vin. Les analyses en laboratoire ont démontré qu’il s’agissait d’un homme âgé dans la cinquantaine qui aurait été abattu d’une balle au thorax, puis enterré sommairement. Cependant, le mystère demeure entier en ce qui concerne l’identité de la victime. »