Le Métis de Beaubassin raconte l’histoire de la fondation et du développement du village acadien de Beaubassin à partir de 1677. L’établissement du village nous est raconté par le biais d’un témoin privilégié, Michel Haché dit Gallant, qui fut le secrétaire personnel et bras droit du Sieur LeNeuf de LaVallière, le maître de la Seigneurie de Beaubassin, pendant une douzaine d’années avant de se marier à Anne Cormier et de s’établir sur une vaste propriété à Vechcaque, aux abords de Beaubassin, où naîtront leurs douze enfants Nous assistons aux nombreuses luttes de pouvoir qui ont souvent déchiré la colonie acadienne, aux divers scandales, aux accusations de sorcellerie, aux relations avec les Indiens, aux rapports tendus avec la Nouvelle-France, au commerce souvent illégal avec Boston, aux attaques par le Anglais qui brûleront le village à deux reprises, jusqu’au départ exaspéré de Michel et de sa famille pour l’île Saint-Jean en 1720. 

Melvin Gallant est né à Urbainville, Île-du-Prince-Édouard. Après avoir fait des études universitaires en France et en Suisse, il est revenu en Acadie pour enseigner la littérature à l’Université de Moncton. Parallèlement à sa carrière universitaire, il a oeuvré dans le domaine de l’édition et de la création. Au fil des ans, il a publié plus d’une vingtaine de volumes, dont deux ont été primés : Le Chant des grenouilles, Prix France-Acadie, et Ti-Jean-le-Rusé, Prix Hackmatack.