Le premier régiment North Shore

C’est l’automne 1915, et une guerre désastreuse déchire l’Europe depuis quinze mois déjà, sans montrer signe d’épuisement.

 

Quantité
19.95$ 16.96$

Description

C’est l’automne 1915, et une guerre désastreuse déchire l’Europe depuis quinze mois déjà, sans montrer signe d’épuisement. Des dizaines de milliers de jeunes volontaires Canadiens sont rendus dans les tranchées, et chaque semaine les affreuses listes de morts, de blessés et de disparus s’allongent sur les pages des journaux. Mais les autorités canadiennes et impériales réclament
de plus en plus de soldats pour aller défendre l’Empire et ses valeurs. C’est alors qu’au Nouveau-Brunswick, comme ailleurs au Canada, le défi est lancé aux communautés et aux régions de former elles-mêmes des régiments identitaires pour aller leur faire honneur sur les champs de bataille. Fouettée par le chauvinisme et l’esprit de clocher, une course au patriotisme se développe. Relevant le défi, les élites des comtés du nord-est du Nouveau-Brunswick – le north shore – décident d’offrir un bataillon d’infanterie à la cause. Ainsi naît le 132e bataillon (North Shore), dans lequel vont s’enrôler des centaines de jeunes Acadiens des villages côtiers de cette région. Plusieurs ne reviendront jamais.

Claude E. Léger est natif de la région de Shédiac, Nouveau-Brunswick, où il a passé sa jeunesse et le gros de sa vie d’adulte. Il est biologiste marin de formation, maintenant retraité du ministère canadien des Pêches et des Océans. Passionné d’histoire, Claude est auteur de quatre livres sur des thèmes historiques, et auteur ou coauteur de nombreux articles en histoire acadienne et en recherche aquatique. Il est marié et père de trois enfants.

Informations complémentaires

Auteur

Date de publication

Nombre de page

ISBN

Éditeur