Né un 15 août à Lac-Baker, Jean-Marie Nadeau milite depuis toujours pour la cause acadienne. De secrétaire provincial du Parti acadien à éditorialiste et directeur de l’information à l’Acadie Nouvelle, où il a publié hebdomadairement une chronique pendant plusieurs années, en passant par la Société Nationale de l’Acadie et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick, son implication dans une multitude de causes et son cheminement révèlent la constance d’une pensée.

Nouvellement élu à la présidence de la SANB, il continue le combat sans relâche. L’obtention de l’égalité réelle entre les communautés du Nouveau-Brunswick, et la sauvegarde des acquis des Acadiens, surtout au niveau des services en santé et en éducation, demeurent ses priorités. Il fut récipiendaire de l’Ordre national du Mérite de France (2004), de la Médaille de l’Ordre des francophones d’Amérique, et de la Médaille A.M. Sormany (Acadien de l’année au N.-B.) en 1999.

En 1988, Jean-Marie Nadeau est l’« idéateur » du Congrès mondial acadien (CMA). Il est choisi communicateur de l’année par la presse acadienne en 1991. C’est en 1992 qu’il publie Que le tintamarre commence, qui lui vaut le Prix France-Acadie 1993. Ce livre vient d’être réédité par Les Éditions de la Frncophonie.