Et qu’en est-il de lui, mon père, si monstrueusement laid dans sa force de feu laminant tous les métaux, langues fécondes en une seule épée trapue aux reflets d’or et de magnésium? Le mercure coulant sur son tranchant comme le sang des anges opérés par ses soins… Sa course folle dans la forêt gaspésienne sur les pas de cendre du loup mi’kmaq… Son désir de vengeance pour sa fille violentée et laissée pour morte, attachée dans un boisé… Il n’avait rien entendu, rien compris : un sourd imbibé d’alcool, loin des plus élémentaires craintes, lorsqu’on oublie ses enfants devant le gouffre tournoyant du monde. L’Apocalypse au quotidien.

Gérald Tremblay est né à Matane en 1948. Après quelques années d’études classiques au collège de Bathurst, il découvre les jeunes poètes à Montréal lors de la mise en place des premiers cégeps. La maison morte, Les naufragés de la chasse-galerie et Ekkian, le bossu des collines Chic-Chocs sont ses principaux ouvrages encore en librairie. Tout en poursuivant sa démarche d’écriture (il a obtenu une maîtrise en création à l’âge de 60 ans), il a créé en 1986 un concept d’animation en composition littéraire pour les jeunes et les aînés, qu’il pratiqua jusqu’en 2012. Il fut un temps fermier caprin, aubergiste, guide équestre, agent de projets en développement rural et travailleur communautaire. Depuis sa retraite en 2014, il demeure impliqué dans des comités de développement rural et de protection de la forêt.