Gilbert Lévesque est né à Saint-Paul-de-la-Croix, dans le comté de Rivière-du-Loup. Après ses études primaires à l’école du village, il a fait ses études classiques au Collège Saint-Viateur à Sainte-Luce-sur-Mer. Puis, il est entré dans la communauté des Rédemptoristes et il a fait ses études philosophiques et théologiques à l’Université Laval de Québec.

Après son ordination au presbytérat, il a exercé son ministère au pavillon Saint-Rédempteur du collège Saint-Augustin, comme animateur de la vie étudiante et comme directeur. Ensuite, il a exercé son ministère dans quelques paroisses, comme vicaire et curé, puis il a occupé les postes de directeur de l’Auberge des Pèlerins et d’économe du monastère, pendant neuf ans, à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Depuis 2011, il est assistant-modérateur dans quatre paroisses de l’archidiocèse de Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Vous constaterez que je raconte dans ce recueil quelques aventures en forêt ; que mon amour de la nature et des bouleaux est tout aussi vivant. Cependant, je m’attarde davantage à mes rencontres avec les gens du milieu.

Un ami me disait que lorsque tu arrives en Acadie, les Acadiens t’accueillent avec tellement de gentillesse que tu as l’impression que tu es dans un milieu qui t’appartient. C’est d’ailleurs ce que j’ai expérimenté dès mon arrivée. Je suis devenu tout de suite un Acadien d’adoption. Après une célébration, alors que je faisais une visite exploratoire, à la sortie de l’église, une dame m’a dit : « Toé, tu restes icitte ! »

En d’autres mots, son exclamation signifiait : j’ai découvert que tu es fait pour nous autres. Un autre paroissien me dira, quelque temps après : « Tu fittes dans le décor ! »

C’est ainsi qu’une belle histoire d’amour commençait entre l’Acadie et moi. Nous avons découvert que nous étions une richesse l’un pour l’autre.