Réginald Cormier a été libéré de prison le 1er mai 2009. Sa sortie ne l’a cependant pas délivré de tous les tourments qu’il avait endurés depuis l’âge de 9 ans et 1 jour, pour être précis, quand un homme de son voisinage a changé sa vie en le violant brutalement. 

Il aura fallu une arrestation et des accusations criminelles pour l’obliger à tout révéler de son passé. Il raconte la suite d’événements malheureux et son mal de vivre découlant du viol qu’il a subi, des événements qui rendent limpide le lien direct du viol à la prison. 

Pour Réginald, présenter son récit et dévoiler son secret, c’est cheminer vers la libération. Son récit est aussi un plaidoyer contre les actes dégradants qui brisent la vie des enfants.