Mère de trois enfants qui sont maintenant des adultes accomplis, et grand-mère d’un petit-fils, la vie d’Irène prenait un tournant important vers la mi-quarantaine. Après avoir travaillé plusieurs années comme enseignante dans la région du Restigouche, et par la suite dans un Centre de développement de l’enfant, elle et sa famille déménageaient dans son village natal: Saint-Léolin.

Durant quelques années, elle travailla comme enseignante suppléante et comme aide-enseignante dans la région de Caraquet et des environs. Vint ensuite la période des usines de transformation du poisson.

Après une douloureuse séparation, elle retournait aux études et orientait sa vie professionnelle dans le travail de bureau. Après avoir acquis avec succès les connaissances exigées dans ce domaine, elle trouvait un emploi à la Fédération des Caisses populaires acadiennes, et ce, jusqu’à sa retraite en 2004.

L’écriture de ce livre vient combler un rêve qui était présent dans ses pensées depuis de nombreuses années.