Dès l’âge de huit ans, Thérèse et sa soeur Marie cachaient leurs poules favorites dans la forêt pour leur épargner d’être au menu pour souper. C’était une première tentative de sauvetage. Thérèse Dupuis valorise aujourd’hui une éducation pratique, comme celle reçue de ses parents au
sein d’une grande famille. Elle croit dans les écoles nature et souhaiterait en voir beaucoup plus. Ses activités préférées sont les promenades en nature, la danse et la lecture. Elle vit avec son mari au Nouveau-Brunswick. Elle est mère, grand-mère et végétarienne.

Marguerite, petite ratonne laveuse, raconte comment, avec ses frères et ses soeurs, elle fut sauvée d’une impasse qui menait à une mort certaine.

Les évènements de leur histoire prennent vie, racontés en toute sincérité par une ratonne laveuse un peu énervée. Chaque chapitre amène les différents défis vécus par les petits et leurs sauveteurs qui voulaient les garder en santé et les préparer pour leur vie future.

Le récit de Marguerite commence la journée du sauvetage. Il se termine quand les membres de cette famille de ratons laveurs ont survécu à leurs cinq premiers mois sains et saufs en pleine liberté dans la forêt.

Les évènements du récit de ce livre ont réellement eu lieu. L’auteure décida que Marguerite serait la meilleure pour les raconter.