Léopold Marquis, député de Matapédia à l’Assemblée nationale de Québec de 1976 à 1985, homme intègre et dévoué, a toujours travaillé pour le mieux-être des gens de son milieu.

Tenace et agressif au besoin, il a, au cours de ses mandats, contribué à doter l’ensemble des municipalités de la Matapédia et de la Mitis d’équipements communautaires, tel le Centre récréatif d’Amqui.

Mais c’est sur le plan du développement économique qu’il a réussi son meilleur coup. En effet, peu de gens savent qu’il a joué un rôle important, voire déterminant, dans l’implantation de l’usine Panval à Sayabec, joyau industriel qui fait aujourd’hui la fierté de tous les Matapédiens.

Ce qui lui valut d’être traité de la part de René Lévesque de «tête de mule».

* * *

Dans l’un de mes billets, j’ai décrit Léopold Marquis comme l’homme politique le plus aimable que j’ai rencontré au cours de ma carrière de journaliste. Je l’ai écrit et je le répète ce soir avec beaucoup de sincérité.

Léopold Marquis a donné ses lettres de noblesse à cette profession décriée par l’ensemble des citoyens.

Roger Boudreau, journaliste