Jouer à faire semblant, c’’est la grande traversée jalonnée d’’obstacles, la grande navigation en eaux troubles, l’’audace et la témérité, mais aussi la découverte de l’’île au trésors. « J’’avais trois ans quand je faillis me noyer dans le torrent des larmes de ma mère » écrit Marie-Éve.